Quelques propositions au nouveau Président de la République

par les « Young Leaders » de la « France China Foundation »

Tribune publiée dans Les Echos, le 17 mai 2017

Monsieur le Président de la République,

Nous, les 110 Young Leaders français et chinois de la France China Foundation, saluons votre élection comme une chance exceptionnelle pour la France, la Chine, et le rapprochement franco-chinois. Alors que le 21ème siècle verra la Chine dépasser les Etats-Unis en termes de puissance économique mesurée par le PIB, nous vous invitons à resserrer encore davantage les liens entre la France et la Chine, des liens qui sont précieux dans un monde en pleine recomposition.

Votre élection fascine et intrigue la Chine à de nombreux plans. Elle est impatiente de vous accueillir et de vous rencontrer, au moment même où, à votre instar, elle continue de faire le choix de l’ouverture, du libre-échange et du commerce mondial, quand d’autres puissances voudraient prendre le chemin inverse.

Nous savons que vous dédierez comme il se doit votre première visite à l’Allemagne. Nous souhaitons ardemment que la Chine, très sensible à ces gestes, soit également l’une de vos toutes premières destinations, idéalement avant l’important XXème Congrès qui doit se tenir à Pékin cet automne.

Nos deux nations ont en effet trop de points communs, et trop de choses à apprendre l’une de l’autre, pour ne pas resserrer leurs liens aujourd’hui. Nous avons le même souci de l’indépendance nationale, un attachement partagé à la culture, et la conviction que la diversité du monde fait sa richesse.

Nous voulons que la France s’inspire de ce dynamisme et de cette foi en l’avenir qui anime aujourd’hui le peuple chinois pour redevenir une société en mouvement, qu’elle retrouve comme aux premiers temps de la Ve République le goût de lancer des grands projets, de bâtir des champions industriels, d’expérimenter de nouvelles réformes. Nous voulons que la Chine regarde davantage du côté de la France, de ses solutions de développement durable qui préservent la planète, de son système juridique qui protège les droits individuels, de son art de vivre et de sa qualité de vie.

Les Young Leaders de la France China Foundation ont préparé une série de recommandations concrètes, qui n’attendent que votre impulsion et celle de votre homologue Xi Jinping pour devenir des sources de prospérité partagée et de fraternité. Parmi ces recommandations, nous voulons souligner celles-ci :

Honorer la mémoire commune : l’an prochain, en novembre 2018, vous marquerez le centenaire de la fin de la Première Guerre Mondiale. Nous honorerons ses victimes et, parmi elles, les 20 000 Chinois morts pour notre liberté.

Partager (davantage) la gouvernance mondiale : vous présiderez en 2019 le G7, sommet des sept pays les plus industrialisés au monde. Il reviendra à la France, si vous le voulez, de permettre à la Chine de prendre enfin toute sa place dans cet organe majeur de la régulation mondiale.

Accélérer les échanges entre nos peuples : sous réserve de réciprocité, vous pourriez ouvrir la possibilité, par une révision du code Schengen, d’octroyer et de délivrer des visas de 10 ans à certains demandeurs chinois ; et de permettre chaque année à 5 000 jeunes de chaque pays d’effectuer un séjour sur un mode « Erasmus » dans le pays partenaire.

Croiser nos cultures, nos investissements et nos recherches scientifiques : les membres de notre fondation, parmi lesquels nous comptons quelques entrepreneurs (Jack MA, MA Huateng) artistes (ZENG Fanzhi, YAN Peiming, Jean-Jacques ANNAUD, Jean NOUVEL) et scientifiques de renom (Cédric VILLANI) voient tout le bénéfice commun qui découlera d’approches croisées dans les différentes disciplines. De résidences d’artistes (façon Villa Médicis) à des fonds commun d’investissement privé, ou des fonds scientifiques spécifiquement dédiés à des domaines dans lesquels nos deux nations sont en pointe (l’intelligence artificielle), l’éventail des possibilités d’actions communes est large.

Participer pleinement aux nouvelles routes de la soie : nous croyons que la France, par l’histoire exceptionnelle qui la lie au continent africain, par ses liens étroits et sa présence en Asie, par la réputation de ses entreprises dans le domaine des infrastructures notamment, possède tous les atouts pour contribuer aux nouvelles formes de connectivité qui se mettent en place sur terre, sur mer et dans les airs et grâce à la révolution digitale.

« Ne venez jamais me dire qu’on ne peut pas faire telle ou telle chose parce qu’on ne l’a jamais fait auparavant. » Cette consigne donnée à vos collaborateurs correspond à notre approche de la relation franco-chinoise. Nous espérons que dans ce domaine aussi, vous serez le Président de l’inédit, de l’innovation disruptive, de la transgression des règles anciennes qui ont pu brider tout le potentiel de coopération entre nos deux pays. Monsieur le Président, nous espérons que certains d’entre nous pourront vous accompagner ou vous accueillir durant les prochaines semaines pour votre premier voyage à Pékin. Monsieur Xi Jinping et vous-même détenez les clés de la transformation de la relation franco-chinoise, pour le bien commun de nos deux nations et de leurs partenaires.

 

—